Vous lisez en ce moment
Nos années parallèles, une poésie pour la vie

Nos années parallèles, une poésie pour la vie

Je me rappelle avoir croisé sur les lignes d’une page une citation sur cet Amour inconditionnel dont on parle souvent, un adage signé Guy de Maupassant : « On aime sa mère presque sans le savoir, et on ne s’aperçoit de toute la profondeur des racines de cet amour qu’au moment de la séparation dernière ».
Un lien unique entre une mère et son enfant qui émane d’une aura si particulière, une fusion, une tendresse mais aussi une admiration et une fierté sans limite.

La littérature et le cinéma ont contribué à rendre palpables et visibles ces relations uniques, le Théâtre quant à lui rend ce lien vivant, ardent, si expressif. Il est vrai  que le Theatre est capable de rendre les émotions bavardes, elles s’expriment et deviennent éloquentes… Chantantes .

C’est au Theatre ÉPISCENE que se joue, que dis-je, que se conte une élégante histoire de deux chemins parallèles, deux vies qui s’accompagnent avec tendresse et bienveillance, deux voix qui s’élèvent avec douceur à l’unisson pour évoquer ce temps qui passe, heureux, intense, tourmenté aussi.

Sur les planche du Théâtre se raconte la vie, celle déjà vécue, mais aussi celle à venir, celle qu’on appréhende mais aussi celle qu’on espère, sur la scène de Théâtre se croisent deux vie, deux temps, deux moments qui dansent, qui chantent, qui déchantent sur une même et seule mesure. Sur la scène du Théâtre se condamne la haine de la différence, du rejet de la disparité…L’homophobie

NOS ANNÉES PARALLÈLES est l’histoire d’un amour universel, une histoire teintée de douceur, de couleurs mais aussi d’une douleur, celle de la maladie, elle est un regard lucide et réaliste  sur la vie, celle qui s’arrête mais aussi celle qui continue. NOS ANNÉES PARALLÈLES est une poésie, une élégie,  une ode à la vie

 

Résumé :

Deux voix parallèles, une mère et son fils, racontent leur parcours étonnant, tendre et chaotique.
Deux regards posés sur le temps qui passe, deux vies qui se croisent. L’une qui commence, l’autre qui s’éteint

Auteurs :

Stéphane CORBIN, Virginie LEMOINE

Interprètes – Intervenants :

Metteuse en scène : Virginie LEMOINE

Interprète(s) : Valérie ZACCOMER, Alexandre FAITROUNI, Stéphane CORBIN

Régisseur général : Allan HOVE

Costumière : Julia ALLEGRE

Créateur lumière : Denis KORANSKY

Chorégraphe : Wilfried BERNARD

Attachée de presse – Agence LM : Lynda MIHOUB

Voir aussi

Production : Jean-Pierre CREANCE, Eric LAFON

Diffusion – Administration : Antonia TZVETKOVA

Diffusion : Ariane SALVADORI

 

Nos années parallèles

Théâtre Épiscene – Avignon

Du 7 au 31 juillet – 15h30

(Relâches : 12, 19, 26 juillet)

 

Comment avez vous trouvez l'article ?
Excited
1
Happy
1
In Love
1
Not Sure
0
Silly
0
COPYRIGHT 2021 - AU PASSAGE DES ARTISTES - ALL RIGHTS RESERVED. Powered By AWS
Revenir en haut