Vous lisez en ce moment
JOSEPHINE B, SUR SCÈNE

JOSEPHINE B, SUR SCÈNE

Premier biopic Théâtral sur la vie extraordinaire de Joséphine Baker.

Tout le monde la connait. Elle a marqué son époque d’une façon hallucinante, par sa folie, son engagement, par ses grimaces, son insolence, sa nudité, première femme noire à réussir dans bien des domaines artistiques, le chant, la danse, le cinéma, les opérettes, meneuse de revue…Qui ne connait pas sa danse mystique en topless, avec un pareo de bananes ?

Mais ce spectacle plein de folie va vous dévoiler sa vie secrète et ses combats… Résistante, bisexuelle, luttant pour la négritude, adoptant douze enfants …Héroïne des années folles, première femme noire superstar… Icône internationale.

Voilà un souffle nouveau, on se replonge dans le rythme endiablé du Charleston qu’elle ramène à Paris. Premier cabaret, premier succés explosif dans la revue nègre.

En arrière plan, un grand écran où l’on pourra passer des extraits de ses films. L’actrice (Clarisse) dansera devant dans le même rythme endiablé fusionnel. Elle pourra aussi danser en ombre chinoise.

Le Monsieur Loyal façon « Cabaret » est l’autre voix de ce spectacle, il est à la fois le présentateur, mais aussi un narrateur de la vie de Joséphine. Il truffe le show d’anecdotes mais il pourra aussi bien faire ses propres parodies, grimaces et jongleries, tour de magie. Il l’habille, il la coiffe, la maquille rapidement à vue. Parfois il joue le mari Pépito, à un autre moment, il est Alex le danseur, mais aussi le chanteur compositeur de « J’ai deux amours » qu’il chante à cappella.

Parfois le duo se retrouve dans les loges pour des changements de costumes en direct et nous assisterons à des dialogues entre les deux. Véritables scènes d’acting où Josephine se livre dans ses amours, dans ses combats de femme et pour la négritude, l’émancipation des noirs, elle s’engagera du côté de Martin Luther King, luttera contre le fascisme, s’engagera dans la résistance. Où l’on sentira le désarroi terrible d’une femme blessée, rejetée par sa mère dés le début.

Premier mariage 13 ans, deuxième mariage 15 ans. Ses autres mariages avec Guiseppe, impresario, gigolo, l’adoption de ses 12 enfants, ses promenades avec son léopard qui paniquait les orchestres, ses déboires amoureux et puis le show repart à la conquête du grand public. Personnage drôle, décalé et enivrant qui n’a peur de rien. Juste elle danse.

On dirait que cette femme a eu mille vies.

Ce spectacle est avant tout un combat de femme pour la liberté contre toutes les intolérances.

La Compagnie Chiquita présente

JOSEPHINE B

Une pièce de Xavier Durringer

Avec : Clarisse Caplan et Thomas Armand

Mise en scène ​; Xavier Durringer

Ass Mise en scène :Emma Bazin, Constance Ponti

Chorégraphe:  ​​Florence Lavie

Scénographie et lumière: Orazio Trotta

Décors:  ​​​Eric Durringer

Costumes: ​​​Jürgen Doering

Voir aussi

À LA SCENE PARISIENNE

du jeudi au samedi à 19h00 – matinée le dimanche à 15h00 

 

 

 

 

 

 

 

Comment avez vous trouvez l'article ?
Excited
1
Happy
1
In Love
1
Not Sure
0
Silly
0
Voir les commentaires (0)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

COPYRIGHT 2020 - AU PASSAGE DES ARTISTES - ALL RIGHTS RESERVED. Powered By AWS
Revenir en haut