Vous lisez en ce moment
« ÉDITH PIAF, JE ME FOUS DU PASSÉ » AU STUDIO HÉBERTOT

« ÉDITH PIAF, JE ME FOUS DU PASSÉ » AU STUDIO HÉBERTOT

« Le théâtre, c’est le lieu idéal pour une confrontation avec le Temps. Sur une scène, ce combat prend vraiment son ampleur. Le théâtre, c’est une course contre la montre »

Une phrase signée Jean-Paul Alégre, elle prend forme à chaque fois que je vais au Théâtre pour m’émouvoir, il est vrai qu’aujourd’hui l’émotion est ce sentiment si précieux que nous recherchons au fin fond du quotidien qui nous engouffre et nous étouffe insidieusement. Le Théâtre glace le moment qui court, il fige l’instant furtif  et le rend éternel

Ce soir, ART SCÈNE RADIO est allée arpenter le chemin qui mène au Studio Hébertot pour un spectacle musical : « Édith Piaf, je me fous du passé », une histoire mêlant avec finesse et subtilité fiction et réalité, deux destins qui se croisent et s’entremêlent, une passion pour la scène et le public qui, parfois conduit l’artiste à l’épuisement du corps et de l’âme…



« Édith Piaf, je me fous du passé
», est un soupçon d’émotion intense, un jeu d’acteur authentique, sincère et passionnant qui nous plonge très rapidement dans le passé d’une icône de la chanson Française: ÉDITH PIAF; téleportés dans les coulisses, nous devenons l’espace d’un instant, les témoins d’une LÉGENDE

L’Histoire

Paris en 1937… Le succès fulgurant d’Edith Piaf fait naître bien des vocations. A tel point qu’il conduit certains directeurs de cabaret de la capitale à embaucher des chanteuses à voix, plus ou moins ressemblantes, tentant aussi parfois de les faire passer pour Piaf elle-même

C’est dans ce contexte que la jeune Thérèse interprète dans la rue les chansons de son idole, accompagnée et soutenue par son frère. Sa voix hors du commun la fait remarquer un soir par un certain Marco, patron d’un cabaret des bas-fonds parisiens, qui ne tarde pas à l’engager et à utiliser sa ressemblance avec la vedette pour remplir sa salle. Elle a 18 ans… Prise dans les filets de ce manipulateur, autoritaire et peu scrupuleux, elle est malgré tout heureuse de vivre enfin de son art.

Le succès aidant, elle se résigne à suivre le chemin ouvert par Marco mais elle ne sera bientôt plus qu’une pâle copie de Piaf…
Jusqu’au jour ou en 1949, Monsieur Louis, véritable producteur d’Edith Piaf demande à la rencontrer. Il lui propose de devenir la doublure du mythe, exténuée, souffrante, diminuée. De sosie, elle devient donc, dans le plus grand secret, le double officiel de son idole…

Ne laissant rien au hasard, Monsieur Louis supervise sa formation et la prépare pendant des mois, jusqu’au Grand Concert. Lorsque vient le moment de son apparition publique, c’est un triomphe. Thérèse s’efface presque totalement derrière son autre identité. Prise dans le tourbillon du succès, adepte de tous les excès, elle devient incontrôlable. A bout de force à son tour et complètement perdue, elle est tiraillée entre un frère qui s’inquiète pour sa santé physique et mentale et un producteur, Monsieur Louis, qui ne lui laisse aucun répit. C’est une question de survie : elle doit pourtant trouver un équilibre, une certaine harmonie dans le tumulte du monde qui l’entoure, et c’est en elle- même qu’elle va devoir trouver la paix, entre Thérèse et Edith…

Edith Piaf,
Je me fous du passé

Un spectacle musical de : Victor GUEROULT

Mise en Scène: Loïc FIEFFE
Avec Béatrice BONNAUDEAU, Léa TAVARES, Lionel LOSADA, Gérald CESBRON, Franck JAZEDE et Nicolas Soulié

Direction Musicale Lionel LOSADA
Chorégraphie : Anusha EMRITH
Costumes : Camille PENAGER
Vidéos : Gaston MARCOTTI-BIZAROÏD Coiffure et maquillage : Sébastien POIRIER

Dates des représentations :
Du 4 septembre au 7 novembre 2021
Jours et horaires des représentations :
Du jeudi au samedi à 21h00 et dimanche à 14h30

 

Voir aussi

 

 

 

 

 

 

 

Comment avez vous trouvez l'article ?
Excited
3
Happy
3
In Love
3
Not Sure
0
Silly
0
COPYRIGHT 2021 - AU PASSAGE DES ARTISTES - ALL RIGHTS RESERVED. Powered By AWS
Revenir en haut